Share

Le premier robot routier congolais fabriqué par une femme, interviewée sur Tv5.

Le premier robot routier congolais fabriqué par une femme, interviewée sur Tv5. Exporter son robot routier, c’est le rêve de l’ingénieur et femme d’affaires à l’origine de la fabrication de ce robot de 2,50 mètres de hauteur, qui vient de s’installer à Limete, un quartier populaire de la capitale du pays, Kinshasa.

Un robot crée en aluminium pour supporter le climat tropical et qui gère parfaitement la circulation des véhicules en sécurisant la traversée des axes par les piétons. Sur le fond, il se présente comme un véritable agent de circulation, avec une signalétique lumineuse et colorée, ainsi que des bras mobiles pour indiquer aux automobilistes de stopper leurs véhicules.

Situé sur le boulevard Lumumba il est plutôt bien accepté par les utilisateurs, qui notent que depuis son implantation, il y a davantage de respect à la fois de la vitesse de circulation, mais aussi des priorités et des piétons.

Thérèse Inza, présidente de Women Technology, l’association qui construit ces machines indique que plusieurs robots sont déjà en préparation. Le premier est ainsi » juste là pour sécuriser » le passage des piétons afin d’éviter les accidents, mais à terme le robot aura une fonction bien plus importante.

Équipé de diverses caméras et de panneaux solaires pour assurer son fonctionnement, il pourra ainsi être relié à un centre de données, en relation avec la police. Les données seront ainsi collectées et les infractions repérées pourront être sanctionnées a posteriori. En outre, l’installation de ce robot parait plus populaire que le recours aux forces de police, largement critiquées dans le pays.

« Un robot qui est en train de faire la sécurité routière et la régulation routière c’est vraiment Made in Congo » commente Thérèse Inza qui ajoute » Nous devons vendre notre intelligence dans d’autres pays, de l’Afrique centrale comme d’ailleurs, pourquoi pas, aux États-Unis, en Europe ou en Asie ? »

Chaque exemplaire coute 15000 dollars, un prix qui pourrait rapidement diminuer si les commandes affluent, la Commission nationale de prévention routière congolaise s’avouant particulièrement séduite par le projet : » Il faut multiplier ces robots roulage intelligents pour qu’on puisse les installer dans les différentes intersections des villes et des agglomérations urbaines de notre pays. » …texte de seneweb.

1 Comment on this Post

  1. Le premier robot routier congolais fabriqué par une femme, interviewée sur Tv5.
    #bravo Africa

    Répondre

Laisser un commentaire