Share
Ligue des champions : le PSG dicte sa loi sur la pelouse de Manchester United (0-2) en 8e de finale aller

Ligue des champions : le PSG dicte sa loi sur la pelouse de Manchester United (0-2) en 8e de finale aller

Le PSG, solide en défense et appliqué tout au long de la partie, a frappé un grand coup mardi à Old Trafford, en s’imposant par 2 buts à 0 face à Manchester United en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Privé de Neymar et d’Edinson Cavani, le PSG s’est présenté, mardi 12 février à Old Trafford, avec quelques incertitudes pour défier un Manchester United rayonnant depuis quelques semaines, en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Le doute n’aura duré que le temps d’une mi-temps.

Après une première période équilibrée mais pauvre en occasions, les Parisiens ont fait la différence après le retour des vestiaires pour s’imposer par 2 buts à 0, se plaçant dans une position idéale avant le match retour prévu au Parc des Princes le 6 mars.

Disciplinés et solidaires sur le plan défensif, les Parisiens ont contenu les rares incursions des Mancuniens, méconaissables ce soir, avant de frapper un grand coup  avant l’heure de jeu, grâce à des buts des deux champions du monde français Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé. Le premier, à la 53e, sur une volée rageuse du défenseur central dans les six mètres à la suite d’un corner parfaitement tiré par Angel Di Maria ; le second, à la 60e, sur une course supersonique qui lui permet de reprendre victorieusement un centre millimétré du même argentin. Kylian Mbappé aurait même pu aggraver la marque à la suite d’un raid dont il a secret, mais sa frappe a été détournée par David De Gea, solide sur ses appuis.

Tout au long de la partie, Marco Veratti et Marquinhos auront pris le contrôle du milieu de terrain, dictant leur loi face à un Paul Pogba fantomatique en deuxième période et exclu à trois minutes du terme. Le Français et ses coéquipiers, impuissants, auront vécu un cauchemar dont il leur sera difficile de se relever avant le match retour.

Texte par : Marc DAOU – France24

Leave a Comment